mini_leon_bleu.gif

Histoire de la résidence

Suite à la diminution du nombre d’entrée au noviciat, les locaux de la congrégation Notre Dame deviennent trop grand. La Société civile nommée « Union des Propriétaires d’Argentan » passe un accord de bail de 18 ans avec la Supérieure Générale de l’époque.

C’est le journal « La Croix de Flers » qui annonce le 19 mars 1911, l’ouverture d’une Maison de retraite pour Dames au 1er avril de la même année.

En 1919, 16 dames sont accueillies. En 1936, il y a 12 dames à temps plein et 38 en séjour temporaires. Pendant la guerre, la Maison devient un hôpital militaire tantôt aux mains des allemands puis aux mains des alliés.  A la libération, la Maison de retraite permet à nouveaux à ces pensionnaires de bénéficier de la proximité des termes de Bagnoles accessible par la liaison ferroviaire Briouze/Bagnoles.

En 1974, la Sté civile cède sa gestion à la Congrégation des sœurs Notre Dame de Briouze.

En 1984, l’accueil à la Maison de retraite devient mixte.

En 2002, par arrêté du Préfet de l’Orne et par le biais de la signature de la Convention Tripartite, la Maison de retraite se transforme en Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), habilité à 100 % à recevoir des personnes bénéficiaires de l’aide sociale.

Histoire et valeurs de la Congrégation des Filles du Saint Esprit
Communauté Notre Dame Briouze vue aérienne.jpg
Panoramique_EHPAD_ND_Briouze_2017.jpg

La construction d’un nouvel établissement

Depuis plus d’une décennie déjà, les administrateurs et directeurs successifs en lien avec les religieuses, réfléchissent à une nouvelle construction. Les locaux datent des années 1 900 et au fil du temps, même si des améliorations sont apportées, les locaux deviennent vétustes (douche sur le palier, ascenseurs défectueux, chambres qui ne sont plus adaptées à la dépendance des résidents…).  L’entretien du bâtiment devient de plus en plus couteux.

Après accord des autorités de contrôle du Conseil Départemental et de l’ARS, le projet se concrétise. Les travaux débutent en 2018. La première pierre est posée

Le 6 octobre 2020, les résidents et les salariés quittent le 28 sur Saint-Gervais après plus de 100 ans de présence dans les anciens locaux et déménagent au 7 rue Saint Gervais. Un page de l’histoire briouzaine se tourne et autre s’ouvre.

En 2021, après deux ans de Covid-19, la Résidence Notre Dame inaugure ses nouveaux locaux.

 

L’Association Notre Dame

Le 22 novembre 1995, L’Association Notre Dame de Briouze est créée suite à la fusion entre les Sœurs de la Communauté Notre Dame et les Sœurs de la Congrégation des Filles du Saint Esprit de Saint Brieuc. Son actuel Président est M. Prodhomme.

 

La Congrégation des FSE compte à ce jour 4 ehpad. A partir de 1979, les 4 établissements sont gérés par des associations laïques.

  • EHPAD Jeanne Guernion à Saint Brieuc ;

  • EHPAD Kergus à Plestin Les Grèves ;

  • EHPAD Lann Éol à Sainte Anne d’Auray ;

  • EHPAD Notre-Dame à Briouze.

L’association a pour but l’animation, le fonctionnement et la gestion de l’établissement dans le respect du projet associatif de l’Union des Filles du Saint-Esprit.

En 2021, l’association inaugure les nouveaux locaux , un projet travaillé durant plusieurs années :